jeudi 14 juin 2018

Prague J-20 test de la machine dans le Beaujolais

Je suis vraiment trop fort!!!
Nous sommes à 20 jours de la célébration du 115ème anniversaire Harley à Prague et ça y est Harlette est prête pour le voyage.


Ballade dans le Beaujolais pour tester la bête et pour vérifier que tout ne se désintègre pas au bout de quelques kilomètres. 

dimanche 13 mai 2018

Prague J-52

La date du voyage à Prague pour la commémoration du 115e anniversaire de Harley-Davidson arrive plein gaz. Depuis quelque temps déjà, le web-master  qui gère le site de l'évènement a eu la bonne idée de disposer un joli compteur indiquant le nombre de jours, d'heures et de minutes qui nous sépare encore du début des festivités.


Cette information je la consulte régulièrement, elle m'indique immédiatement le temps qu'il me reste pour préparer mon expédition. Pour le moment je regarde ce compte à rebours avec un certain détachement, façon héros de thriller américain, celui qui tranquille va neutraliser la bombe trois secondes avant l'explosion.

dimanche 6 mai 2018

La CB1300S une fausse vieille pour un vrai vieux

En 2014, lorsque j'ai voulu remplacer ma Virago 750 par quelque chose de plus sérieux, mon premier reflexe fut d'éplucher la presse spécialisée concientieusement. Depuis longtemps déjà je préfère les motos à l'ancienne, alors j'ai rapidement laissé de côté les engins aux formes tarabiscotées, sortis tout droit de l'imagination des dessinateurs de manga japonais et je me suis focalisé sur les productions plus anciennes.



Mon choix s'est finalement porté sur une grosse mémère plutôt "old school", avec de gros amortisseurs sur le côté, la Honda CB1300S, une moto de pépé... Voilà quatre ans que nous voyageons tous les deux ensemble et elle me donne toujours autant de satisfaction, ça ne mérite pas un petit article dans mon blog ça ??

mardi 17 avril 2018

La "Pat' de l'Ours", un vrai restau de biker

Je n'ai pas toujours de destination précise lorsque je pars rouler à moto, le simple fait de me retrouver au milieu de beaux paysages suffit en général à me combler. Mais il arrive parfois qu'au plaisir du pilotage vienne se rajouter une dimension hédonique, la perspective d'un bon restaurant par exemple...


Le coupable c'est ce fourbe d'Erick. Voilà qu'il me balance dans la soirée un SMS façon Scud. Ça te dirait demain d'aller rouler ensemble, puis de déjeuner à la "Pat' de l'Ours"?? Tu parles, qu'est ce que je pouvais faire... A part sauter sur l'occasion et remiser tous les trucs "importants" que j'avais prévu. Y'a des priorités dans la vie quand même.

samedi 17 mars 2018

Une printanale en solitaire

Amateurs de rides hivernaux, baroudeurs du Grand Nord, aficionados des conditions extrêmes, je vous le dis franchement, vous perturbez mon existence de motard tranquille. A lire un peu trop souvent vos exploits, je commence à développer un sérieux complexe d'infériorité.




Moi le frileux congénital, moi le mec qui ne roule que quand il fait beau, je le vis presque comme de la provocation et ça ne peux plus durer. Je vais vous montrer que je peux faire pareil, que moi non plus je ne me laisse pas intimider par les caprices climatiques. La neige, les "Moscou-Paris" ça me fait bien rigoler et comme disent les amateurs de sorties glacées, le froid pour le supporter, ben il suffit de ne pas y penser.